Une affiche d’Hitler dans les locaux de la CRS de Perpignan

0
313

La CGT a porté plainte après avoir découvert cette affiche du Führer faisant le salut nazi

La CGT vient de porter plainte après la découverte d’une affiche montrant Hitler faisant le salut nazi dans des locaux de la CRS de Perpignan, a-t-on appris lundi auprès du syndicat.  La personne qui a placardé cette affiche « a pris un simple petit blâme, pratiquement la même chose que prend un officier de police en tenue qui fume dans la rue », a dit le secrétaire départemental de la CGT, Pierre Place, sans préciser qui avait pris l’initiative d’un tel affichage.  Contactés par téléphone, le commandant de la CRS et sa direction interrégionale à Marseille ont décliné tout commentaire.  Le parquet de Perpignan a dit avoir décidé d’ordonner une enquête de police après avoir reçu la plaine de la CGT.  C’est le 17 janvier que l’alerte a été donnée sur la présence de l’affiche dans les locaux de l’infirmerie de la CRS 58, a rapporté Pierre Place. L’infirmerie est aussi un lieu public par lequel passent les jeunes souhaitant intégrer la police nationale, a-t-il observé. « Donc la première image qu’ils vont avoir d’un service public de police nationale, c’est une photo d’Hitler », a-t-il dit.  On ignore combien de temps cette affiche de 42 x 59 cm, représentant le Führer saluant bras cassé, s’est trouvée sur le mur; a priori plusieurs semaines, selon M. Place.  Si la CGT, syndicat minoritaire dans les CRS, s’est mobilisée jusqu’à porter plainte contre X, c’est à cause de la sanction selon elle dérisoire qui a été prononcée, alors qu’on a affaire à un lieu public, mais aussi à cause du climat politique actuel, a expliqué M. Place.  « On joue notre rôle, surtout dans une période où beaucoup de choses se disent sur l’entrisme du FN dans les milieux syndicaux », a-t-il dit, tout en se gardant d’établir un lien entre l’auteur de l’affichage et le Front national. La CGT vient de porter plainte après la découverte d’une affiche montrant Hitler faisant le salut nazi dans des locaux de la CRS de Perpignan, a-t-on appris lundi auprès du syndicat.  La personne qui a placardé cette affiche « a pris un simple petit blâme, pratiquement la même chose que prend un officier de police en tenue qui fume dans la rue », a dit le secrétaire départemental de la CGT, Pierre Place, sans préciser qui avait pris l’initiative d’un tel affichage.  Contactés par téléphone, le commandant de la CRS et sa direction interrégionale à Marseille ont décliné tout commentaire.  Le parquet de Perpignan a dit avoir décidé d’ordonner une enquête de police après avoir reçu la plaine de la CGT.  C’est le 17 janvier que l’alerte a été donnée sur la présence de l’affiche dans les locaux de l’infirmerie de la CRS 58, a rapporté Pierre Place. L’infirmerie est aussi un lieu public par lequel passent les jeunes souhaitant intégrer la police nationale, a-t-il observé. « Donc la première image qu’ils vont avoir d’un service public de police nationale, c’est une photo d’Hitler », a-t-il dit.  On ignore combien de temps cette affiche de 42 x 59 cm, représentant le Führer saluant bras cassé, s’est trouvée sur le mur; a priori plusieurs semaines, selon M. Place.  Si la CGT, syndicat minoritaire dans les CRS, s’est mobilisée jusqu’à porter plainte contre X, c’est à cause de la sanction selon elle dérisoire qui a été prononcée, alors qu’on a affaire à un lieu public, mais aussi à cause du climat politique actuel, a expliqué M. Place.  « On joue notre rôle, surtout dans une période où beaucoup de choses se disent sur l’entrisme du FN dans les milieux syndicaux », a-t-il dit, tout en se gardant d’établir un lien entre l’auteur de l’affichage et le Front nationaLa CGT vient de porter plainte après la découverte d’une affiche montrant Hitler faisant le salut nazi dans des locaux de la CRS de PerpignanLa personne qui a placardé cette affiche « a pris un simple petit blâme, pratiquement la même chose que prend un officier de police en tenue qui fume dans la rue », a expliqué le secrétaire départemental de la CGT, Pierre Place, sans préciser qui avait pris l’initiative d’un tel affichage. Contactés par téléphone, le commandant de la CRS et sa direction interrégionale à Marseille ont décliné tout commentaire. Le parquet de Perpignan a dit avoir décidé d’ordonner une enquête de police après avoir reçu la plaine de la CGT. C’est le 17 janvier que l’alerte a été donnée sur la présence de l’affiche dans les locaux de l’infirmerie de la CRS 58. L’infirmerie est aussi un lieu public par lequel passent les jeunes souhaitant intégrer la police nationale a expliqué le délégué syndical. « Donc la première image qu’ils vont avoir d’un service public de police nationale, c’est une photo d’Hitler », a-t-il dit. On ignore combien de temps cette affiche de 42 x 59 cm, représentant le Führer saluant bras cassé, s’est trouvée sur le mur; a priori plusieurs semaines, selon M. Place. Si la CGT, syndicat minoritaire dans les CRS, s’est mobilisée jusqu’à porter plainte contre X, c’est à cause de la sanction selon elle dérisoire qui a été prononcée, alors qu’on a affaire à un lieu public, mais aussi à cause du climat politique actuel, a expliqué M. Place. « On joue notre rôle, surtout dans une période où beaucoup de choses se disent sur l’entrisme du FN dans les milieux syndicaux », a-t-il dit, tout en se gardant d’établir un lien entre l’auteur de l’affichage et le Front national.

source: https://www.sudouest.fr/