Témoignage du gilet jaune qui a perdu un œil : “Les policiers ont visé la tête, ils étaient là pour nous casser”

0
110

Jim, le gilet jaune grièvement blessé lors de la manifestation du 8 décembre à Bordeaux a été chaleureusement accueilli ce mercredi par un comité de soutien à Oléron. Il témoigne de la violence des tirs de Flash-Ball.

il y a avait beaucoup d’émotion ce mercredi à l’entrée du pont de l’île d’Oléron pour le retour de Jim.

Après avoir passé plusieurs jours à l’hôpital, le gilet jaune qui a perdu son oeil lors de la manifestation de Bordeaux, a été chaleureusement accueilli par un comité de gilets jaunes installés près de l’île d’Oléron depuis le début du mouvement.

Cet Oléronnais de 41 ans a été grièvement blessé lors de l’acte IV de la mobilisation des gilets jaunes à Bordeaux le 8 décembre.

Ce jour là, la manifestation dégénère. Jim tente de protéger sa femme contre les interventions policières mais il est touché en pleine tête par un tir de Flash-Ball.
Atteint de plusieurs fractures au visage, Jim va aussi perdre définitivement son oeil. Il doit subir une nouvelle intervention chirurgicale d’ici trois semaines.

Ce manifestant a perdu connaissance après avoir été blessé, il s’est réveillé à l’hôpital. Ce mercredi, il est revenu sur les faits.
Regardez le reportage de Léa Broquerie, Lydia Querin et Nadine Pagnoux.

Jim se dit prêt à continuer le combat des gilets jaunes, il souhaiterait aussi adresser un message à la police, message qu’il va écrire sur une banderole pour qu’il soit lu lors des prochaines manifestations.

Les policiers ont visé la tête, ils étaient là pour nous casser, ils ont dit vous les gilets jaunes, on va vous détruire, témoigne Jim