Les « gilets jaunes » ont coûté « plusieurs dizaines de millions d’euros » à Vinci Autoroutes

0
124

Le gestionnaire d’autoroutes estime, dans un communiqué publié dimanche 16 décembre, qu’au total deux cent cinquante sites ont été touchés au quotidien par les manifestations des « gilets jaunes ». « Les dégâts considérables causés aux équipements et infrastructures du réseau autoroutier sont d’ores et déjà estimés à plusieurs dizaines de millions d’euros », précise le groupe qui exprime « son indignation ».

Outre les perturbations sur la circulation des véhicules occasionnées par les actions de filtrage ou de blocage, Vinci Autoroutes a également constaté des dégradations de locaux, d’installations techniques et d’équipements de sécurité. Dans le détail, six bâtiments, trente-trois véhicules d’intervention et quinze plates-formes de péage ont notamment été détruits par des incendies. Des centaines de tonnes de détritus ont également été évacués.

« Que les réparations soient prises en charge par les assurances, par l’Etat ou par Vinci Autoroutes, c’est dans tous les cas la collectivité qui est pénalisée par ces atteintes répétées portées aux biens publics, qui ne profitent à personne », poursuit Vinci. Une réunion est prévue mardi entre la ministre des transports, Elisabeth Borne, et les concessionnaires.

Hausse des péages au 1er février

En plein mouvement des « gilets jaunes », la hausse des péages envisagée pour le 1er février 2019 – une estimation moyenne de + 1,8 % si on applique la formule contractuelle, contre + 1,5 % en 2018 – s’annonce sensible. Pour éviter de mettre de l’huile sur le feu, le gouvernement a différé la mauvaise nouvelle en annulant la rituelle réunion du comité des usagers où l’application de la formule tarifaire est présentée chaque année. « L’urgence pour l’Etat et pour les concessionnaires est le retour à l’ordre public sur le terrain », a approuvé Pierre Coppey, le président de Vinci Autoroutes, rapporte le Journal du dimanche dans son édition du 16 novembre.

L’association 40 Millions d’automobilistes, qui siège aussi au comité des usagers, espère « un gel des tarifs autoroutiers au 1er février prochain ».